Mexique - Le secteur de l'environnement

De par sa géographie, ses ressources, sa démographie et le contexte international, le Mexique est un pays d’opportunités pour le secteur de l’environnement sous toutes ses formes.

Notes sectorielles  | 

«Oui, il est possible de croître économiquement pour générer le bien-être social tout en prenant soin de notre environnement» a déclaré le Président Mexicain Enrique Peña Nieto lors de son discours à la COP 21 devant plus de 150 chefs d’État.

Ces paroles s’inscrivent dans le plan présenté par le Mexique devant l’ONU en février dernier dans lequel le pays s’engageait à réduire ses émissions de gaz à effets de serre de 25% d’ici à 2030 et jusqu’à 40% si un accord mondial envisageant des aides financières et transferts de technologies aux pays en développement était trouvé.

Les Énergies Renouvelables
Votée en décembre 2013, la réforme énergétique doit permettre la création d’un « marché de gros » de l’électricité  et donc la fin du monopole de l’entreprise d’État Commission fédérale d’Electricité (CFE), avec comme principal objectif la réduction des tarifs de consommation d’électricité de 25% en deux ans.
La Réforme Constitutionnelle représente un pas de plus vers l’obligation de l’usage des énergies propres aux participants de l’industrie électrique et de la réduction des émissions polluantes.
Jusqu’en 2012, le Mexique avait une capacité effective de production d’énergie électrique de 63 195 MW dont 14 501 provenaient de  ressources d’énergies renouvelables (éolienne, solaire, hydraulique, géothermique et biomasse); représentant 23% de la capacité totale, selon les estimations de ProMéxico, à partir des données de la Commission de Régulation de l’Énergie (Comisión Reguladora de Energía (CRE)) et de la CFE.
 
Énergie Éolienne
Le Mexique est l’un des pays au plus fort potentiel de génération d’énergie éolienne au monde. L’énergie éolienne au Mexique a augmenté sa capacité de 1400 MW à la fin de 2012. Aussi, on prévoit que le secteur atteigne 12000 MW en 2020. Selon le National Renewable Energy Laboratory, le Mexique a une capacité éolienne supérieure à 40 000MW.

Énergie Solaire
Le Mexique fait partie des cinq pays les plus attractifs du monde pour investir dans des projets d’énergie solaire photovoltaïque, derrière la Chine et Singapour. Du fait de sa localisation géographique, le pays fait partie de la «ceinture solaire » avec une radiation supérieure à 5 kWh par m² par jour et a un potentiel de génération de 6500000 GWh par an, ce qui équivaut à près de 27,7 fois la consommation totale d´électricité du Mexique en 2012. Le pays compte la base industrielle de modules photovoltaïques la plus importante d’Amérique Latine.
Les 5 prochaines années, la génération d’énergie solaire photovoltaïque par des entreprises privées devrait croître 20 fois plus maintenant que la Commission Régulatrice de l´Énergie (CRE) a le droit d'émettre des permis pour autoriser l'installation de 1072 MW en plus des 49.9 MW installées aujourd'hui.

L'EAU
Des objectifs ambitieux
Les pouvoirs publics ont posé des objectifs clairs pour rattraper le retard du pays en matière de traitement de l’eau, avec pour finalité de faciliter l’accès à l’eau à 94% de la population et de renforcer le traitement des eaux usées domestiques à 63% d’ici à 2018.  La construction de la plus grande station d’épuration du monde (23 000 L/s), Atotonilco (Hidalgo), dans la Vallée de Mexico, contribuera à la réalisation de ces objectifs.
Les investissements à grande échelle devraient se répercuter sur les segments traditionnels du secteur de l’eau tels que les équipements et produits chimiques, la construction et l’ingénierie spécialisée ainsi que la gestion et l’exploitation d’infrastructures de traitement ou de distribution. Ces marchés sont globalement ouverts aux initiatives privées et internationales.
7 millions d'euros seront dédiés à de l'assistance technique concernant quatre enjeux prioritaires du secteur de l'eau et de l'assainissement:
• La régulation
• L'amélioration de l’efficience des services municipaux
• La planification
• La gestion des ressources par bassins versants
 

Chiffres clés
• Avec un retrait annuel d’eau douce d’un total de 80.3 milliards de mètres cubes en 2013 le Mexique est le plus gros consommateur d’eau en Amérique latine.
• Programme d’investissements publics et privés dans le domaine hydraulique de plus de 23 Mds EUR sur la période 2014-2018 (Plan National d’Infrastructures, 2014-2018).
• 91,2% des mexicains ont accès à l’eau et 90,5% à l’assainissement, néanmoins, seules 46% des eaux usées domestiques et 19% des eaux usées industrielles sont traitées.
• L'investissement dans le secteur de l’eau et de l’assainissement a bénéficié d'une participation privée ($ US courants)passant de 86 150 000 USD en 2013 à 1 035 300 000 USD en 2014.
• Le Mexique compte 3305 mètres cubes par habitant en ressources renouvelables d’eau douce intérieure.

Contact
CCIF Mexique
Marina GIRAUD
marina.giraud@cfmci.com
www.franciamexico.com


© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS