Le secteur cosmétique au Costa Rica

Le marché des cosmétiques au Costa Rica est en pleine expansion, et présente de fait de nombreuses opportunités pour les entreprises françaises.

Notes sectorielles  | 

Le secteur cosmétique au Costa Rica

Crédit photo: http://bit.ly/1SIWHek

Depuis l’entrée en vigueur du volet commercial (1er octobre 2013) de l’Accord d’association entre l’Union européenne et les pays d’Amérique centrale, les barrières douanières des produits cosmétiques ont été partiellement diminuées1, offrant ainsi de nouvelles opportunités pour les entreprises françaises sur les 7 différents marchés d’Amérique centrale. Le Costa Rica, et ses presque 5 millions d´habitants, disposent du niveau de vie le plus élevé des pays centre-américains, avec un PIB par habitant supérieur à 10 000 dollars par an, soit plus du double relevé au Salvador et au Guatemala. Les entreprises françaises de ce secteur ont donc tout intérêt à s’intéresser au marché costaricien, en pleine évolution.

Grand attrait envers les produits cosmétiques

Les costariciennes accordent une grande importance aux soins du visage et utilisent ainsi quotidiennement toutes sortes de crèmes hydratante, tonifiante et nettoyante. Le soin des yeux concerne un tiers des ventes d’hydratants. Cette consommation place le Costa Rica en troisième position des dépenses par habitant de ces produits pour toute l’Amérique latine2. Les hommes costariciens sont également consommateurs de produits cosmétiques et se positionnent en sixième position en matière de dépenses en Amérique latine, avec un budget de 20$ par an, soit davantage que les mexicains (14$), colombiens et péruviens (15$)3.

 

De nouvelles tendances de consommation

Au Costa Rica, à l’image de l’économie du pays, la période 2015 s’est caractérisée par une croissance stable du secteur des cosmétiques. Par ailleurs, les acteurs du marché ont observé l’apparition de nouveaux comportements d’achats chez le consommateur final. En effet, le consommateur costaricien, auparavant attiré par les fonctionnalités et la qualité du produit, s’oriente dorénavant vers les réductions et les promotions (toute formes de rabais, jeu promotionnel, cadeau..). Par conséquent, le prix unitaire des cosmétiques est resté inchangé en 2015, limitant les marges des entreprises implantées sur le marché.
Cette nouvelle tendance favorise clairement les acteurs majeurs du marché, qui, déjà bien implantés, peuvent se permettre de réduire leurs dépenses en marketing et communication de masse. Ceci dans le but d’accroître leurs marges et de proposer des prix plus attractifs.

 

Télécharger le note sectorielle complète

 

Contact
Charline KEMPTER
Chargée de mission -appui aux entreprises
Tél. : (506) 4034 6394
ckempter@ccifrance-costarica.org

www.ccifrance-costarica.org

 

 

    © 2017 FRANCE MONDE EXPRESS