Le secteur agroalimentaire en Norvège

Les habitudes alimentaires des Norvégiens sont en pleine mutation. Certains produits traditionnels sont encore très consommés car ancrés dans les coutumes. Cependant les voyages, les minorités ethniques résidant dans le pays et la nouvelle tendance à consommer « vert » sont en train de révolutionner l’industrie agroalimentaire.

Notes sectorielles  | 

Les habitudes alimentaires des Norvégiens sont en pleine mutation. Certains produits traditionnels sont encore très consommés car ancrés dans les coutumes. Cependant les voyages, les minorités ethniques résidant dans le pays et la nouvelle tendance à consommer « vert » sont en train de révolutionner l’industrie agroalimentaire.

La Norvège dispose aujourd’hui d’un revenu par habitant parmi les plus élevés au monde et la crise semble peu atteindre le secteur agroalimentaire qui a pour objet la transformation, l’exploitation et le conditionnement des produits agricoles en denrées alimentaires destinées à la consommation. Selon une étude menée par l’International Institute for Management Development de Lausanne qui publie chaque année son classement de la compétitivité des nations, la Norvège fait partie des pays les mieux placés pour faire face à la crise économique récente (cf. notre dossier Kontakt 88 sur le système financier en Norvège). Pour preuve, le chiffre d’affaire en volume du commerce de détail a augmenté de 1,5% entre mars et avril 2009. Ce dossier présente les principales caractéristiques et tendances de l’industrie agroalimentaire en Norvège afin de vous faire découvrir ou redécouvrir ce secteur en pleine révolution.

Les caractéristiques du marché agroalimentaire en Norvège

La population norvégienne compte seulement 4,83 millions d’habitants, mais elle possède un fort pouvoir d’achat. En effet en 2008, selon Eurostat, le PIB par tête en parité de pouvoir d’achat en Norvège était de 90% supérieur à la moyenne des 27 pays de l’Union Européenne. L’industrie et la distribution agroalimentaires sont très concentrées et caractérisées d’une part par un certain protectionnisme et d’autre part par une concurrence limitée. La production agricole sa tis fait 50% de la consommation. La production nationale est principalement destinée au marché intérieur, exception faite de l’industrie du poisson dont une part très importante est exportée : en 2008, la valeur des exportations des produits de la mer s’élevait à 4,428 milliards d’euros (39,1 milliards de NOK). À l’exception du poisson, les prix sont en général élevés, notamment pour les légumes et la viande. Le commerce transfron talier est important et particulièrement avec la Suède : en 2008 les Norvégiens ont dépensé 1,012 milliards d’euros (8,934 milliards de NOK) au total de l’autre côté de leurs frontières, dont 493,204 millions d’euros (4,355 milliards de NOK) dans la municipalité de Strömstad.

L’agriculture norvégienne est protégée par un système hors pair, avec entre autre des mesures de contrôle de l’offre et de réglementation des marchés, des barrières à l’entrée (droits de douane) et des subventions à l’exportation. L’Etat a toujours encouragé l’agriculture nationale avec plusieurs priorités : rechercher un certain degré d’indépendance, réduire au maximum le phénomène d’exode rural, et surtout garantir aux agriculteurs des revenus équivalents à ceux des professions du secteur secondaire ou tertiaire. Cette politique a porté ses fruits mais au prix de charges élevées pour les consommateurs.

Activité historique en Norvège, la pêche reste cruciale pour l’économie : après le pétrole, la 2ème source de revenus du pays vient de l’exportation des produits de la mer. Celle-ci s’est élevée à 4,438 milliards d’euros (39,1 milliards de NOK) en 2008 ce qui établi un record pour la 5ème année consécutive. Aujourd’hui l’aquaculture occupe une place plus importante que la pêche, mais des aides financières ont été mises en place par les autorités afin de soutenir le secteur.

Télécharger le dossier complet <doc326|center>

Chambre de Commerce Franco-Norvégienne 1919-2009
Tel : +47 22 42 57 00 - Fax +47 22 42 76 13
@ : [caubet@ccfn.no->caubet@ccfn.no] - Site : www.ccfn.no

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS