Avis d'expert : Le marché norvégien de l'e-commerce

Luc Bodet, chargé de projets de la Chambre de commerce franco-norvégienne (CCFN) répond aux questions du MOCI concernant les potentialités du marché norvégien de l'e-commerce pour les entreprises françaises.

Notes sectorielles  | 

Luc Bodet, chargé de projets de la Chambre de commerce franco-norvégienne (CCFN) répond aux questions du MOCI concernant les potentialités du marché norvégien de l'e-commerce pour les entreprises françaises.

 

1./ Quel est le potentiel du marché norvégien de l’e-commerce ?
Tout d’abord le pouvoir d’achat des Norvégiens est très élevé (deuxième PIB par habitant au monde et taux de croissance de consommation des ménages de 5,7% en 2011). Ce marché est mature : les Norvégiens ont la connexion haut débit la plus élevée en Europe et passent 20% de leur temps libre sur internet. 95% des internautes norvégiens ont acheté sur internet dans les six derniers mois et un Norvégien dépense environ 164,5 euros par mois. Trois quarts des achats se font sur des sites norvégiens, mais la Norvège reste le pays scandinave qui consomme le plus sur des sites étrangers. L’e-commerce permet de sauter un intermédiaire (importateurs/distributeurs, agents incontournables de la distribution traditionnelle) et donc de proposer des tarifs plus compétitifs.

2./ Quels conseils donneriez-vous à une PME française qui souhaite pénétrer le marché norvégien de la vente à distance sur Internet ?
Une PME française doit avant tout s’assurer du potentiel de ses produits sur le marché norvégien à travers une analyse de marché. Il est fortement conseillé à l’entreprise de prendre contact avec des organismes locaux, comme la CCFN (Chambre de commerce franco-norvégienne), afin de l’aider dans ses démarches. Il est aussi important que l’entreprise ait un budget et un plan de communication pour le lancement du site et pour le faire connaître localement. Enfin, il est vivement recommandé d’adapter son site au marché local : traduction et prix en NOK (devise norvégienne) afin de rassurer le consommateur sur la fiabilité du site marchand.

3./ Quels sont les secteurs d’activité susceptibles d’intéresser les consommateurs norvégiens et appelés à se développer ?
Les marchés de la culture, du tourisme, de la mode, du sport, et de l’électronique sont parmi les plus porteurs. Certes, le marché de l’épicerie fine (où la France bénéficie d’une très bonne image à l’étranger) est un secteur intéressant. Il faut toutefois signaler qu’il existe, pour ce dernier secteur, des taxes plus ou moins importantes selon les produits que l’on souhaite exporter.

 

4./ Concrètement, comment accompagnez-vous les entreprises françaises sur le marché du e-commerce en Norvège ?
La CCFN propose toute une gamme de services permettant aux entreprises françaises d’être accompagnées tout au long de leur projet (de la validation du projet, à la domiciliation de l’entreprise ou encore sa représentation TVA). Nous facilitons ainsi leur intégration rapide en Norvège, grâce à un grand réseau professionnel. Un pôle e-commerce a été créé au sein de la CCFN pour assister les sociétés françaises souhaitant vendre à distance sur le marché norvégien. Nous mettons à disposition gratuitement une étude ”Le commerce électronique en Norvège” sur notre site internet www.ccfn.no. Il suffit d'aller dans la rubrique suivante : rubrique suivante.

Source : MOCI - www.lemoci.com

 

Contact :
Chambre de Commerce Franco-Norvégienne
Luc Bodet
@ : [bodet@ccfn.n->bodet@ccfn.n]o
Tel : +47 22 42 57 00 - Fax : +47 22 42 76 13

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS