La République Dominicaine en bref

La République Dominicaine a déjà démontré sa bonne intégration dans l'économie mondiale, notamment avec la signature récente de 2 accords de libre-échange. L'Union Européenne est son 2ème partenaire commercial, et elle affiche une croissance de 7,3%. Des opportunités pour les entreprises françaises existent indéniablement !

Fiche pays  | 

La République Dominicaine a connu depuis une décennie une croissance soutenue, 7,3% en 2014 après 4,8% en 2013. L’économie dominicaine est composée à 62,1% de services (9,5% pour le commerce, 9% transport, 8,8% immobilier, 7,5% tourisme), 25% d’industrie (11,3% industrie locale, 9% construction, 3,1% zones franches, 1,6% mines), 5,8% agriculture.

Le pays est aujourd’hui signataire de deux accords de libre-échange majeurs : le DR-CAFTA (Amérique Centrale, Etats-Unis, RD) et l’APE (UE/CARIFORUM). Particulièrement bien intégré dans l’économie mondiale, il est également membre des principales organisations économiques internationales (OMC, OMPI), de l’alliance PetroCaribe ainsi que du SICA. Son ouverture économique s’est toutefois accompagnée d’un important déficit commercial, de l’ordre de 7,4 Mrds USD en 2014.

Les principales exportations dominicaines proviennent de l´or brut; instruments médicaux (en raison de la forte présence de la Zona Franche), les cigares et cigarettes; les produits agricoles comme les bananes, le cacao et autres fruits tropicaux. Les principales importations dominicaines quant a elles sont composées para les hydrocarbures, les véhicules automobiles, les produits pharmaceutiques et céréales

L'Union européenne est le deuxième partenaire commercial de la République dominicaine. Les Pays-Bas s´octroie la première place des échanges, suivit par le Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Belgique, Italie et France.

Les tendances de l’économie

Selon le rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), intitulé "l'investissement direct étranger en Amérique latine et dans les Caraïbes 2015," on peut prévoir un maintien du  dynamisme de l'économie dominicaine. La République Dominicaine est aussi le pays le plus important dans les Caraïbes concernant l’investissement étranger avec un montant de 2,209 millions de US$ d´investissement  en 2014.

Le rapport Global Economiques signé par Paul Bréard confirme que les  perspectives macroéconomiques restent prometteuses. Le gouvernement prévoit une croissance économique de 5% à 5,5% en 2015-16, et le moteur principal de cette croissance, le tourisme est devenu une priorité pour le pays ou le Président  s´engage à atteindre un objectif annuel de 10 millions de touristes en 2022.

En outre, le gouvernement visant à réduire la dépendance pétrolière prévoit une diversification des sources d´énergies avec la construction centrales au charbon à court terme et les énergies écologiques a moyen terme.

Quant au secteur monétaire, il reste stable en dépit de la volatilité sur les marchés émergents et mondiaux. Les agences de notation ont maintenu une perspective stable sur les cotes de crédit souverain de la République dominicaine après avoir augmenté la cote de crédit de devises étrangères d'un point à BB- par Standard & Poors (organisation internationale). Un autre point fort est la stabilité des prix qui a été un pilier pour le  développement économique. Le secteur bancaire reste aussi solide et bien positionné et avec la réélection du Président sortant le 16 mai dernier,  la politique stable restera essentielle pour attirer les investissements directs étrangers dans le pays.


Télécharger la fiche complète

Contacter la CCIF République Dominicaine

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS

BPI France