Le marché du vin au Pérou

{{En 2008, le marché de vins péruvien a enregistré une croissance importante : il n’a pas été affecté par la décélération économique mondiale et le marché a atteint environ 7.1 millions de litres, en raison d’une offre très variée de prix plus à la portée des consommateurs (baisse des prix des vins importés), de l’amélioration du pouvoir d’achat et d’une meilleure connaissance des produits vinicoles au Pérou.}}

Notes sectorielles  | 

En 2008, le marché de vins péruvien a enregistré une croissance importante : il n’a pas été affecté par la décélération économique mondiale et le marché a atteint environ 7.1 millions de litres, en raison d’une offre très variée de prix plus à la portée des consommateurs (baisse des prix des vins importés), de l’amélioration du pouvoir d’achat et d’une meilleure connaissance des produits vinicoles au Pérou.

Même si la consommation de vin au Pérou est faible elle a enregistré une croissance importante pour atteindre 1 l. par personne contre 42 l. de bière, 0.1 l. de pisco et 0.04 l. de whisky par personne. Cette croissance devrait se poursuivre dans les années à venir.

La production s’est accrue de 24%. L’industrie péruvienne s’est engagée dans l’amélioration de la qualité de ses vins et on assiste à la création des cours de formation adressés aux jeunes ainsi qu’aux professionnels. L’offre des vins importés a représenté 17% du total. Les principales vignes péruviennes sont : Bodegas y Viñedos Tabernero, Viña Tacama y Santiago Queirolo.

Les ventes des vins Premium se sont accrues de 15% en 2008, tirées par la demande du segment C de la population, qui passe par une période de transition entre le vin de fabrication artisanale et la production industrielle et de qualité. Suite à la décentralisation des supermarchés, implantés maintenant dans des villes telles que Piura, Chiclayo et Trujillo au nord du Pérou et Arequipa et Cusco au sud, on assiste à une demande croissante de vins et liqueurs dans ces villes.

Les exportations de vin sont faibles et en 2008 ont été de l’ordre de 620 000 USD, à destination notamment des Etats-Unis (68%) et en moindre mesure du Canada (7%). Les industriels estiment que dans une période de 10 ans, la production de raisin devrait passer de 3500 à 10000 hectares ce qui favoriserait la consommation et les exportations. En 2008, les principales exportatrices de vin ont été : Tabernero SAC (49% du total), Santiago Queirolo (13%) et Tacama (11%). [...]

Télécharger la fiche complète :

<doc791|center>

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS

CCI Implantation +