L’industrie automobile en France et en Norvège

Suite à la hausse continue des prix du pétrole, à la crise économique, ou encore à l’intérêt grandissant des consommateurs pour les énergies non-polluantes, où en est l’industrie automobile? Quelles sont les forces en présences et les tendances sur les marchés français et norvégien ?

Commerce international, Notes sectorielles  | 

Suite à la hausse continue des prix du pétrole, à la crise économique, ou encore àl’intérêt grandissant des consommateurs pour les énergies non-polluantes, où enest l’industrie automobile? Quelles sont les forces en présences et les tendancessur les marchés français et norvégien ?

Le marché norvégien---------------------------------------------------------------------------------

Principaux acteurs
Le marché automobile norvégien estprincipalement constitué d’industries depointe qui s’intègrent parfaitement dansle processus de construction automobile.Grâce à ses ingénieurs hautement qualifiésla Norvège a pu innover et développer unsavoir-faire remarquable dans le secteur del’équipement automobile.- Hydro: l’aluminium pour une voiture pluslégère et pour une réduction des émissionsde Co2 Hydro est l’un des principauxfournisseurs des constructeurs automobileseuropéens et nord-américains. Le groupefournit des composants en aluminium, alliages,tôles, tubes et profilés.L’industrie automobile utilise de plus enplus l’aluminium pour réduire le poids desvéhicules fabriqués, réduisant en mêmetemps les émissions de Co2 produites parceux-ci.(http://www.hydro.com)- Kongsberg Automotive ASA : développe,fabrique et commercialise des systèmespour changement de vitesse, commanded’embrayage, confort d’assise et barre stabilisatrice.Ses principaux clients sont Volvo,Saab, Scania, Mercedes-Benz, DAF, Renault,Peugeot / Citroën et Toyota. Le Groupecompte environ 2.100 employés et a unchiffre d’affaire annuel de l’ordre de 2,4 milliardsde NOK. (www.kongsbergautomotive.com)

- Norsk Extruding AS est un autre acteurimportant dans le secteur. Ses systèmes àinjections et ses composants utilisés dans lafabrication de matériel automobile, industrielet médical sont très recherchés dans lesecteur automobile, électronique et dansl’industrie mécanique.- Casting Technologies Farsund, anciennement“Alcoa Automotive Castings”,est une entreprise qui associe sa présencelocale aux resources mondiales d’Alcoapour apporter aux constructeurs européensle meilleur en termes de technologie,d’expertise et de solutions intégrées enmatière de composants pour la suspensiondes roues.

Le développement d’un marché «branché»électrique et durable
Un des objectifs de la Norvège est de réduirede 15 à 17 millions de tonnes d’équivalentCO2 sa production interne de gaz à effet deserre d’ici à 2020 , le secteur des transportsroutiers étant, en 2008, à l’origine de 19%des émissions . Le gouvernement a doncdécidé que l’émission moyenne de CO2 desvoitures neuves ne devra pas excéder 120g/km en 2012 . Dans cette optique, la voitureélectrique représente le véhicule antipolluantpar excellence en Norvège, où laproduction d’électricité est à 99% d’originehydraulique.Le constructeur automobile norvégienThink a lancé une version quatre places desa petite voiture électrique baptisée City.Le véhicule est produit chez Valmet Automotiveen Finlande depuis décembre2009. Dotée d’une carrosserie en plastiquepouvant être fondue et reformée en cas dechoc, elle est disponible avec une batterielithium-Ion ou une batterie au sodium,mieux adaptée aux hivers norvégiens rigoureux.Les places supplémentaires à l’arrièresont de petite taille mais permettent deloger deux enfants, par exemple pour lesemmener à l’école.

En août 2010, Think a conclu un accord dedistribution avec la filiale O2City du groupefrançais MOBIVIA (Norauto, Midas, CarterCash, Maxauto, Synchro Diffusion) pour lamobilité durable. Think espère que cet accordlui ouvrira l’accès à des marchés importantsen France parmi les collectivités etles entreprises.

Depuis 2005 « Pure Mobility » construit àOslo deux modèles de voiturettes 3 siègesBuddy ALB et BAES (28% du parc électrique),descendantes de la Kewet dont lafabrication avait débuté en 1995 au Danemark.L’entreprise « Pure Mobility », quicompte 40 employés, a une capacité annuellede production de 500 Buddy. Leur prixse situe entre 18 300 € et 25 000 €, selonqu’elles sont équipées d’une batterie auplomb ou au nickel-cadmium.

Télécharger l'article complet : <doc1037|center>

<emb1035|left>Un article issu du magazine Kontakt n°96, Avril - Juin 2011. Une publication de la Chambre de commerce Franco-Norvégienne.

Contact : Chambre de Commerce Franco-Norvégienne
Tél : +47 22 42 57 00 - Fax : +47 22 42 76 13
@ : [ccfn@ccfn.no->ccfn@ccfn.no] - Site : www.ccfn.no

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS