Le taux de chômage tchèque à son plus bas niveau depuis 1998

Economie  | 

Le taux de chômage en République tchèque a de nouveau baissé, pour le cinquième mois consécutif, et s’est établi à 4 % à la fin du mois de juin. Il s’agit respectivement de 0,1 et 1,2 points de moins qu’en mai dernier et en juin 2016. Quelques 297 439 personnes ont été sans emploi, soit le nombre le plus faible depuis 1998. Le nombre très restreint des personnes sans emploi tend à devenir une vrai limitation pour l’économie tchèque, car les entreprises ne trouvent pas des employés. 

Le nombre d’emplois vacants a de nouveau augmenté et s’élevait à 183 500, un chiffre record également. Le rapport du nombre de postes libres sur le nombre de chômeurs est 62 %, deuxième plus grand au monde après le Japon. L’analyste d’Unicredit Bank Pavel Sobíšek constate, que les entreprises ne veulent pas licencier leurs employés même s’ils n’ont pas assez de travail pour eux en ce moment, car la recherche de nouveaux employés est un grand souci.

Faute de main d’œuvre, les industriels tchèques ont du mal à répondre à temps aux commandes. La République tchèque, le pays fier de son industrie automobile et mécanique, pourrait donc s’ouvrir à la concurrence étrangère. Une belle vitrine de ceux, qui tentent leur chance sur le marché local, est le Pavillon France au Salon international de la construction mécanique à Brno, le plus grand salon industriel en Europe centrale et de l’Est avec 1 700 exposants et 85 000 visiteurs.

 

Contacter la CCIF République tchèque

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS