Le marché tchèque présente une opportunité pour les plasturgistes français

Mathieu MORIOU, délégué régional adjoint en Auvergne Rhône-Alpes de la société Allizé-Plasturgie, confie dans une interview sa vision du futur pour l'entreprise et notamment son développement sur le marché tchèque.

Entreprises  | 

Allizé-Plasturgie est une organisation professionnelle regroupant plus de 900 plasturgistes et entreprises de la filière au sein de cinq syndicats régionaux. Allizé-Plasturgie a choisi la Chambre de commerce franco-tchèque (CCFT) comme partenaire en République tchèque, pays fortement industrialisé. Mathieu MORIOU, délégué régional adjoint en Auvergne Rhône-Alpes, nous confie sa vision du futur pour Allizé-Plasturgie et notamment son développement sur le marché tchèque.

Quelles sont les principales activités d’Allizé-Plasturgie ?

Nous accompagnons nos membres dans leur développement dans plusieurs domaines : le  juridique, l’intelligence économique, le QHSE, les matières et process, etc. Le portail allize-plasturgie.org diffuse les informations d’actualité de la filière plasturgie et composites et des analyses des experts internes.

Que doit-on imaginer sous le terme d’Allizé-Plasturgie ou Matériautech ?

La Matériautech est un catalyseur de l’innovation qui valorise la plasturgie à travers un échantillon référent appelé GEM conçu pour aider les entreprises dans le choix des matières grâce à plus de 500 références et au choix des processus de fabrication.

Allizé Plasturgie porte plusieurs grands projets comme « L’attractivité des métiers » ou « The plast to be ». Le premier cité est axé sur la région d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui expérience une forte croissance de commandes dans la plasturgie, mais connait également une pénurie de la main d’œuvre. Quelques 2000 postes sont à prévoir dans les deux ans à venir. Chaque année, nous accueillons des milliers de personnes dans notre Centre de formation de la plasturgie et dans notre Centre d’alternance à travers toute la France.

Une forme palpable de la plasturgie sont les camions qui peuvent se rendre chez des entreprises pour leur montrer des différents processus plasturgistes, une gamme restreinte des matériaux ou les aider à tester leurs produits. 

L’ensemble de la République tchèque est renommée pour l’industrie mécanique, la plasturgie est également importante. Avez-vous une région « plasturgiste » en France ?

Oui ! La « Plastics Vallée », qui fait référence à la Sillicon Valley américaine, est le 1er pôle européen plasturgiste. Elle contient la plus forte concentration d’entreprises spécialisées dans le plastique en Europe et se situe autour de la ville d’Oyonnax en Auvergne-Rhône-Alpes. On y retrouve plus de 200 entreprises, dont plus de la moitié sont membres d’Allizé Plasturgie.

Percevez-vous un potentiel pour les plasturgistes français sur le marché tchèque ?

L’industrie automobile, qui est un secteur majeur de l’économie tchèque,  représente un client potentiel important pour les plasturgistes. A travers notre coopération avec la CCFT, dont le directeur adjoint et responsable commercial Michal MACKO a visité Allizé récemment, nous voulons renforcer la présence des plasturgistes français sur le marché local et les appuyer dans leur développement. Dans un futur proche, nous voulons passer du stade de réflexion actuel à une vraie présence sur le marché avec des commandes et des coopérations de longue durée, voir même des implantations.

Pouvez-vous citez un exemple concret pour inspirer d’autres entreprises ?

Une des sociétés membres d’Allizé Plasturgie et de la Chambre de commerce franco-tchèque est Tecmaplast. Depuis sa création en 2001, le chiffre d’affaires de la filiale tchèque a été multiplié par 10 avec un programme d’investissement soutenu et représente aujourd’hui 36 % de l’activité de Tecmaplast.

 

Contact
CCIF République tchèque
Michal MACKO
macko@ccft-fcok.cz

+420.224.833.090

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS