L’Argentine, l’autre Grand d’Amérique du Sud

Présentation de JEAN-PIERRE ASVAZADOURIAN, Ambassadeur de France en Argentine, faisant un panorama original de l'Argentine, retraçant l'histoire d'un pays au destin peu commun.

Opinion  | 

Télécharger
argentine-2.pdf 1,20 M
argentine-2.pdf 1,20 M

Présentation de JEAN-PIERRE ASVAZADOURIAN, Ambassadeur de France en Argentine, faisant un panorama original de l'Argentine, retraçant l'histoire d'un pays au destin peu commun. 

Le Tigre et l’Argentine, puissance émergente
Un siècle et demi après que, sous la plume deVoltaire, Candide se fut enfui de « BuenosAyres », échappant aux alguazi ls de donFernando d’Ibarra y Figueroa y Mascaredesy Lampourdos y Souza et abandonnantCunégonde aux mains de l’impitoyable gouverneurespagnol, Georges Clémenceau fait sonentrée dans le port de la capitale argentine.Entre deux présidences du Conseil, le Tigreentreprend en 1910 ce voyage sud-américainpour une série de conférences, mais égalementen tant que correspondant de L’Illustration.Publiées en 1911, ses notes de voyage sont untémoignage vivant de l’Argentine, qui célèbrealors fastueusement le centième anniversaire dela révolution de Mai, début du processus d’indépendancequi aboutit en 1816.

Débarqué du Regina Elina, Clémenceaudécouvre Buenos Aires, « grande ville d’Europe», s’attarde devant la modernité des installationsportuaires, puis observe avec un regardtoujours acéré et pertinent la République argentine,ses moeurs et ses institutions. Il relève avecsatisfaction le caractère gratuit, laïc et obligatoirede l’éducation, fruit des réformes réaliséespar le président Sarmiento dès les années 1870,à la veille de celles de Jules Ferry ; il appréciela qualité remarquable de la santé publique etdes hôpitaux, décrit une presse diverse et dequalité, admire le théâtre Colon, « le plus grandet probablement le plus beau du monde »,ainsi que les oeuvres de ses compatriotes PaulGroussac, père de la Bibliothèque nationale« sans rivale en Amérique du Sud », et CharlesThays, le concepteur « génial » des parcs etjardins de la ville… Plus tard, à Rosario, dansla province de Santa Fe, au coeur des régionsde production céréalière, Clémenceau mesurela puissance et les avancées de l’agricultureargentine…

L’Argentine que décrit Clémenceau en 1910est un pays singulier, qui, au cours du demisiècleécoulé, a reçu plus de 2 millions d’émigrésprovenant d’Europe, développé un réseaude plus de 20 000 km de voies ferrées et connuun essor économique exceptionnel grâce àson modèle agroexportateur centré sur lescéréales et l’élevage. La croissance remarquableque connaît le pays, qui figure alors parmi les10 premières puissances en termes de PNB(la septième à la veille de la Seconde Guerremondiale), s’accompagne, toujours selon leTigre, d’« un développement de la pensée et del’esprit » qui permet à l’Argentine d’« aborder lesproblèmes de l’avenir le coeur plein d’espoir ».Sur le plan politique, Clémenceau aurait, si sonséjour s’était prolongé de quelques mois, étédès 1912 le témoin d’une réforme démocratiqueessentielle avec l’introduction, par la loi SáenzPeña, du suffrage universel, secret et obligatoire.

Située dans un autre hémisphère, aux confinsd’un autre continent, l’Argentine est certesgéographiquement bien loin de l’Europe, maiselle se trouve arrimée à celle-ci par les liensétroits de l’immigration (dont Candide futle symbolique précurseur) ainsi que par ceuxde la pensée et de la culture ; par cette proximitéet cette communauté de références et devaleurs, elle illustre déjà parfaitement, à l’aubedu xxe siècle, le concept d’« extrême-Occident »forgé ultérieurement par Alain Rouquié.

Les intermittences de l’Histoire
Or, cent ans plus tard, alors que l’Argentinevient de célébrer, l’an passé, le bicentenairede sa révolution, on peut douter que la perspicacitéde Clémenceau lui aurait permis dedeviner le cours complexe de l’Histoire et dudéveloppement économique qu’allait connaîtrece pays après les « années dorées » de la période1880-1930, la Belle Époque dont la nostalgiea laissé une empreinte profonde dans l’identitéargentine. Cette singularité incitera PaulSamuelson, prix Nobel d’économie récemmentdisparu, à instituer dans sa typologie du développement, une catégorie à part pour l’Argentineseule, à côté des pays développés et despays en voie de développement. Une approchepertinente, car, à beaucoup d’égard, ce paysqui, il y a un siècle était déjà une puissanceémergée, échappe aux définitions simples ; loind’être linéaire, son parcours suit, en effet, lesméandres et les impasses d’un labyrinthe, lafigure fétiche du plus emblématique, du plusraff iné et du plus mystérieux des écrivainsargentins, Jorge Luis Borges.

De fait, l’Argentine, que sa neutralité a largementsoustraite aux deux conflits mondiaux, aconnu sur le plan intérieur, entre 1930 et 1983,un demi-siècle confus, troublé par la successionfréquente de brèves périodes démocratiquesinterrompues par des dictatures militaires (pasmoins de 6 coups d’État durant cette seulepériode) et marqué par l’impact perturbateurde l’instabilité politique sur le développementéconomique et social. Écho de l’héritagedouloureux du siècle précédent, l’Argentinea traversé à l’aube du nouveau millénaire, en2001-2002, une profonde crise économique,sociale et institutionnelle. Cette crise, qui avu se succéder en une dizaine de jours, dedécembre 2001 à janvier 2002, pas moins de5 chefs d’État, a révélé pourtant, malgré sonampleur ou grâce à celle-ci, la résilience de ladémocratie argentine qui a su absorber ce chocsans en être durablement déstabilisée.

À présent, une décennie plus tard, le paysa surmonté la crise, notamment sur le planéconomique puisqu’il a enregistré de 2003 à2009 sa plus forte croissance depuis soixantequinzeans (entre 51 et 64 % à prix constants,selon les est imat ions) . I l faut, en ef fet,remonter à l’époque des « années dorées » duxxe siècle, avant 1924, pour trouver une croissancesupérieure.

[...]

Télécharger le texte complet<doc1255|center>

Contact
Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Argentine
Emmanuel LAMOUR
Responsable - Service d'Appui aux Entreprises
Tel: 005411- 5811 2118
@ : [elamour@ccifa.com.ar->elamour@ccifa.com.ar] - Site : www.ccifa.com.ar

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS