La communauté d'affaires en Russie se mobilise pour la COP21

Neuf mois avant la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui aura lieu à Paris fin 2015, la communauté d'affaires russe et française en Russie s'est réunie à Moscou pour débattre de leur participation à la transition vers un modèle de croissance durable et énergiquement sobre en Russie

Commerce international  | 

Neuf mois avant la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui aura lieu à Paris fin 2015, la communauté d'affaires russe et française en Russie s'est réunie à Moscou pour débattre de leur participation à la transition vers un modèle de croissance durable et énergiquement sobre en Russie.

Dès l'ouverture de la conférence à Moscou, les représentants français de la conférence parisienne sur le climat ont insisté sur l'enjeu principal de Paris 2015 qui est d'aboutir à un accord universel visant à maintenir le réchauffement de la planète en-dessous des 2°C.

Un objectif qui ne peut être atteint que « grâce à la mise en place de politiques nationales ambitieuses auxquelles les entreprises doivent pleinement participer » a souligné Laurence Tubiana, la représentante spéciale du ministère français des affaires étrangères et du développement international pour la conférence parisienne sur le climat de 2015.

Du leur côté, les autorités russes ont affiché leur volonté de s'engager, aux côtés des Français, dans la lutte contre le réchauffement climatique. « Les conditions pour une réglementation publique et marchande du développement industriel énergétiquement efficace en Russie existent déjà. Il ne reste plus qu'à mettre en place les mécanismes pour que les structures publiques et commerciales agissent » a déclaré le représentant spécial du président russe pour le climat Alexandre Bedritski  « Dans ce contexte, un échange d'expériences avec nos collègues français sera très utile » a-t-il noté.

Le président de l'Union des entreprises pour l'efficacité énergétique et l'écologie et directeur général du groupe Saint-Gobin en Russie Gonzague de Pirey s'est dit désireux d'accompagner les acteurs locaux dans leur démarche pour améliorer leurs performances écologiques et énergétiques. « L'expertise française dans le domaine de l'efficacité énergétique est mondialement connue » a-t-il souligné.

Les acteurs du marché énergétique en Russie ont ainsi exposé leurs projets d'amélioration de l' efficacité énergétique en entreprise. EDF Fenice Rus propose notamment aux entreprises des projets pour améliorer leur efficacité énergétique et est à la source de la nouvelle politique énergétique en Russie. «  À titre d'exemple, notre plus gros client - le constructeur automobile Avtovaz - réalise 40 % d'économie d'énergie grâce à notre action sur les vecteurs énergétiques de l'entreprise uniquement » a expliqué le directeur général de la société de services énergétiques Vincent de Rul.

Dans un contexte de crise économique, les intervenants ont souligné qu'il s'agissait de considérer l'efficacité énergétique non pas comme une contrainte mais comme une opportunité et un relais de croissance. « Actuellement, les acteurs du marché doivent s'adapter à la chute du rouble. Ils commencent donc à se fournir et à produire en Russie, ce qui pourrait représenter un réelle opportunité pour l'économie russe  » a assuré M. de Rul.

Cependant, les entrepreneurs rencontrent des difficultés au niveau de la législation environnementale en Russie. Si ceux-ci saluent notamment la loi de 2009 sur l' efficacité énergétique, ils appellent à la mise en œuvre des règles qui restent problématiques. « La loi russe prévoit notamment une exonération fiscale pour les entreprises qui investissent dans des projets d'efficacité énergétique mais cette mesure est rarement mise en application » déplore Dominique Tissot, associé CMS Russie qui propose des conseils légaux et fiscaux aux entreprises en Russie.

Nicolas Hulot, en tant qu'envoyé spécial du président français pour la protection de la planète, a tenu à rappeler qu'à la conférence de Paris pour la protection de l'environnement ne se jouait rien de moins que l'avenir de l'humanité tout entière, soulignant plus tard aux journalistes que cet objectif dépassait tous les clivages politiques. « Nous ne sommes pas indifférents au contexte politique mais l'engagement des Etats est universel. Si nous commençons à sélectionner nos interlocuteurs, autant tout de suite baisser les bras » a-t-il souligné. L'envoyé spécial de François Hollande pour la préservation de la planète a précisé que les représentants français de la conférence de Paris avaient tout de même attendu que « l'espace médiatique se libère » et les accords de Minsk pour venir aborder le sujet de la coopération climatique en Russie.

La conférence de Paris sur les changements climatiques aura lieu du 30 novembre au 15 décembre 2015 et doit donner naissance à un accord international garantissant le maintien de la hausse des températures à 2°C et zéro émission de gaz à effet de serre.

CCI France Russie
Tél : (+7 495) 721 38 28
www.ccifr.ru 
info(at)ccifr.ru

© 2017 FRANCE MONDE EXPRESS